F.J.E.P. CORNIL Football Club : site officiel du club de foot de CORNIL - footeo

Il faut sauver le soldat Baptiste Porte

14 novembre 2017 - 13:05

Retour sur la brillante victoire de l'équipe C

 

En ce dimanche 12 novembre , les cornilois se déplaçaient sur les terres lointaines de Soursac pour y défier le leader de la poule.

Sous une pluie battante , les violets se donnent rendez-vous à Laguenne pour le départ du périple . Mattews White présent malgré un éclat d’obus et encore tout immaculé de blanc a tenu à être là pour encourager ses camarades avant ce chemin de croix. Après un bref passage dans la forêt des Ardennes, Baptiste Porte, baïonnette à la main , choisit de revêtir la tenue qu’il portait la veille pour la commémoration du 11 novembre.

 

L’ambiance est bon enfant dans la voiture de Fred Guindre, a tel point que les passagers ont le droit à une ambiance des années 80 à 2000 concoctée par le sosie de Capello . Cookie Dingler, Noir désir, Jean Ferrat , Eros Ramazotti…sans oublier le chant des partisans : il y en a pour tous les goûts. Fred Guindre rajoutera d’ailleurs « Là t’es chez Fredo Mercure, on fait monter la température ! »

 

Après avoir traversé une route sinueuse et fait un peu de hors piste avec la Renault 4cv Norev à Fredo, les violets arrivent à Soursac .

Surprise ! Pas de stade à l’horizon... en effet le gaz moutarde empêche la visibilité du terrain. C’était sans compter sur les astuces du soldat Porte du 3ème régiment d’infanterie,  qui ni une ni deux,  parvient à dissiper le nuage de fumée et aperçoit dans un petit coin du stade des bruyères , une étoile née pour toujours. Cette dernière  n’est autre qu’Oscar Balat, le tint grisonnant, le visage fermé, bien décidé à en découdre.j

Les joueurs arrivent au front , là où deux semaines auparavant, dans un wagon, le tsar de Soursac a refusé de signer le traité de la forêt de Clergoux. C’est  l’heure de la compo du Maréchal  Bouteille !

 

Gardien : Oscar Baïonnette

Défenseur : Baptiste Poilu

                       Jean Tranchée                

                   Thomas Mortier                

                     Frédéric Char d’assaut

 

Milieu : Yoann Barbelés

             Mathieu Bolchevique

             Mickael Télégramme

             Jonathan Soldat Inconnu

 

Attaquant : Julien Mitrailleuse

                     Mesut Ottoman

 

Entraîneur : Florian Pétain

Adjointe : Inès de la Fressange

Banc : Frédéric Crâne d’obus dit « le poivrot cornilois »

Grand absent : Ozkan Ottoman II : soldat déserteur qui s’est tiré une balle le pied pour rentrer guincher au Tivoli

 

 

1ère mi-temps

 

Début de match idéal pour les cornilois , qui vont frapper les premiers . Dès la 5ème  minute, Mika Carvalho, lancé en profondeur, rentre sur son pied gauche et frappe au but. Le cuir est repoussé par le portier mais Mesut a bien suivi !

 

Surprise et 1-0 Cornil ! 

 

Coup sur le casque à pointe pour les locaux. Mais réaction immédiate des empires centraux. Sur un long ballon devant, Fred Guindre perd son duel et l’attaquant adverse se retrouve devant Oscar qui essuie le raid des assaillants. Double parade ligue 1 pour le portier violet ! Quel joueur !

Rappelons pour l’occasion qu’Oscar sort d’une saison en DHR et qu’il a cédé aux sirènes de Coach Bouteille dans les dernières heures du mercato, sur les conseils de Tibor Kovaks, après l’avoir rencontré à la foire du livre de Brive.

 

10 min plus tard, on retrouve Bibinho , qui malgré une côte cassée contracté dans le chemin des dames fait danser le brise pied à ses adversaires, ces derniers fauchent le bel homme cornilois. La chorégraphie n’étant visiblement pas à leur goût.

Coup franc à 35 m pour la Puey qui s’empare du cuir. Le défenseur cornilois envoie la panse de mouton entre les deux vestes boches qui servaient de poteau et trompe le portier adverse !

But refusé ! Mesut qui trainait par là est signalé hors jeu car il est parti avant le coup de cor de chasse.

 

Alors qu’Oscar Balat  la machine veille au grain et que Fred Guindre essuie le carreau de son monocle, les locaux ratent deux face à face de suite et vont le payer cash !

 

5 min plus tard on retrouve Thomas Pueyo sur coup franc au même endroit que précédemment. Sous les conseils de Bada qui gueule : << frappe moi cette gogue poulet >> , la Puey s’exécute et envoie une mine en pleine lucarne . ( la même que celle qui tarauda les prairies de Verdun )

 

Le Maréchal Bouteille en échappe son képi et manque de peu de s’étouffer avec son tabac à chiquer.

 

Soursac 0 2 Cornil !

 

Visiblement en grande forme dans cette première mi-temps, les cornilois assènent le coup de grâce avant la mi temps : Mika carvalho déclenche la mobylette côté droit et bat le gardien grâce à un bon service d’Hatrival. Football total avant la mi temps et 3 buts dans la besace pour les locaux .

 

Soursac 0 3 Cornil ! 

Coach Bouteille #LeTigre repositionne ses hommes sur la carte de Youny et met un breuvage de chez Moreno dans le casque de ses poilus avant le retour sur le front pour le deuxième acte. Baptiste Porte, en bonne estafette, rentre le dernier au vestiaire , trop occupé à écouter les consignes des joueurs adverses pour les transmettre à son général. Pendant ce temps la Bada regarde la photo de Maël et Nini Carvalho dans sa montre à gousset en se demandant s’il les reverra un jour. Qu’il est loin le bal musette de Chanac où les deux amants s’enlaçaient  au rythme du Maugein.

Inès Debras quant à elle se retrouve seule dans le no man’s land cornilois face aux assaillants pendant que le ténor Anthony Champeil tente de réconforter les soldats de première ligne avec un chant de Noël dont lui seul en a le secret.

 

 

Deuxième mi-temps

Reprise de la deuxième mi temps , Youny a aiguisé sa pelle , Jean Bachellerie remis son œil de verre, Bistricky changé de brodequins et Hatrival a rempli son revolver, tout est prêt !

 

Cornil recule beaucoup en ce début de période, ils seront punis dix minutes plus tard .

Balle en profondeur et le numéro 7 de Soursac enrhume Fred Guindre avant de tromper Oscar le rempart en finesse .

Le macarone corrézien a finalement vaincu le signe indien !

 

Cornil ne se démobilise pas et repars à l’attaque. D’ailleurs, les visiteurs vont de nouveaux percer la ligne de défense de Soursac grâce à leur ligne d’attaque de tirailleurs sénégalais.

 

Bistricky lance de nouveaux Mickael Carvalho dans la profondeur, ce dernier très en réussite aujourd’hui signe un doublé !

Dans un élan de folie Mika exécute la célébration « mitrailleuse » en hommage à ses ancêtres communistes tombés à Leningrad .

Soursac 1 4 Cornil !

Dernière offensive pour Cornil et dernier but par la même occasion. Mika Carvalho encore lui, inscrit un triplé mais malheureusement pour les alliés il y a de la casse. En effet, Baptiste Porte, parti approvisionner les troupes sur le flanc Est, reçoit un éclat d’obus dans la jambe gauche . Il commence par tirer une fusée de détresse, puis, à l’aide de son canif se fabrique une paire de béquille avec deux branches de châtaignier.

Soursac 1 5 Cornil !

 

Oscar Balat décourage les adversaires tant bien que mal à l’aide de son fusil un coup Lebel, mais encaisse un dernier but en faveur des locaux réduits à 10 après la sortie sur blessure d'Hatrival, qui s’est foulé une cheville dans un nid de poule.

 

Soursac 2 5 Cornil !

Fin du match, le drapeau blanc est levé, Coach Bouteille accepte la reddition, l’armistice est signé par Julien Bistricky dans la Micheline qui le remonte à la gare de Limoges-Bénédictins : victoire !!

 

Double ration de millassou pour tout le monde à l’auberge du bourg où des chansons paillardes sont lancées par Bachellerie en hommage au cul blanc de Mathieu Bolchevik ou encore au nez rouge de Bada le poivrot.

 

Cornil ravive la flamme ... À grand coup d’allumettes !

 

 

To be continued, rdv dimanche prochain à Marcillac la Croisille pour une initiation au ski nautique par Nicolas Tronche.

Commentaires

INFOS

 

ENTRAINEMENT

Lundi, Mercredi et Vendredi à 19h00

 

  • Simon COUDERT
    15 novembre

    Simon COUDERT

    Joueur

    40 ans

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 USSEL ES 15 6 5 0 1 0 24 10 0 14
2 A.F. 19 12 6 4 0 2 0 17 12 0 5
3 ST GERMAIN FREP 11 5 3 2 0 0 12 6 0 6
4 MALEMORT ASV 10 6 3 1 2 0 14 9 0 5
5 ST HILAIRE VENARSAL 10 5 3 1 1 0 13 8 0 5
6 donzenac us 10 6 3 1 2 0 13 9 0 4
7 USSAC ES 9 6 3 0 3 0 16 13 0 3
8 CORNIL FRJEP 7 6 2 1 3 0 10 15 0 -5
9 EGLETONS CA 6 6 2 0 4 0 7 9 0 -2
10 BARRAGES XAINTRIE 6 6 2 0 4 0 7 11 0 -4
11 LANTEUIL US 6 6 2 0 4 0 12 18 0 -6
12 VARETZ AC 0 6 0 0 6 0 2 27 0 -25