F.J.E.P. CORNIL Football Club : site officiel du club de foot de CORNIL - footeo

Boiboi en éclaireur

19 septembre 2016 - 17:00

Le Show était à Cornil ce dimanche.

Retour au pain quotidien comme dirait le coach. La CDF maintenant terminée, les cornilois repartent sur la 1ère division. Aujourd’hui, un autre malheureuse éliminée de la CDF, l’Amicale Saint-Hilaire – Venarsal.

Les doudounes sont de nouveaux de sorties. Belle opportunité pour Vincent et Kilou de montrer leurs nouveaux parapluies à la population. Coup dur pour eux 2 qui doivent abriter les 12 autres joueurs de l’équipe.

Arnaud, revenu fraîchement d’Arcachon afin de fêter un mariage, est au bord du gouffre « Tellement dégoûté de ne pas pu avoir récupérer le bouquet jeté par la mariée »

Sous un temps dégueu, l’équipe est la suivante :

Arnaud Crachin

Antoine Giboulée – Baptiste Grésil – Quentin Mousson – Bruno Averses

Pierre-Louis Pluie diluvienne – Morgan Pleut comme vache qui pisse – Vincent Cumulonimbus (Kiss The Sky)

Julien Pébrok – Cédric Capuche – Yannick Poncho

Sous la pluie : Marcos Anorak – Florian Imperméable Matthieu KwayManchesterCity

 

1ère période

Malgré la pluie, les supporters sont là et donne de la voix. Mais le FJEP est visiblement encore bloqué à l’air des Monts de Guéret en Creuse devant une bonne escalope-riz. Entame de match cata pour les violets qui sont inexistants et laissent leurs adversaires du jour prendre l’avantage. Le numéro 6 adverse se joue de la défense et file au but défier La Chap qui finissait de manger les dragées de la veille. La frappe est croisée, Arnaud n’y peux rien

FJEP 0Saint Hilaire 1 !

Mérité tant les cornilois semblent inexistants, voire invisibles. Le problème étant que les Violets ne se créent pas tant d’occas que ça. Néanmoins, les cornilois vont enfin voir une éclaircie. Coup-franc de Brun’s côté gauche : le ballon est touché de la main dans la surface, pénalty !

Une occasion miracle de revenir au score dans cette première mi-temps très moyenne. Bibinho en train de vendre des Citroën à Tulle, c’est le capitaine PLM qui s’en charge. 

Le ballon est posé, l’égalisation est au bout de son pied. Le numéro 6 s’élance mais le portier adverse sort la détente et stoppe la frappe de PLM ! Coup sur la tête pour les Violets qui se voyaient bien revenir au score avant la mi-temps et déguster sereinement les gâteaux « Dinosaurus » achetés à « Mammouth » comme dirait Georges.

Rien d’autre à se mettre sous la dent. Le public en profite pour envoyer des grands « dabs » à la Stéphane Rotenberg. Concours de break-dance entre La Puey et Youni dans la boue. Enfin, Bébert en profite pour faire deux-trois poses de bodybuilder devant un Jonathan Pacheco qui en perd ses lorgnons. L’arbitre du jour en profitera pour passer les siennes à Pacheck. Sinon, c’est la mi-temps au Roc Blanc et les Violets sont menés 1-0 par leurs adversaires du jour. 

 

2ème période

Après une bonne secousse de l’équipe dirigeante à la mi-temps, les cornilois devant un public toujours aussi fidèle vont devoir montrer un tout autre visage pour éviter une première défaite dans ce championnat.

Le match repart de plus belle, Cornil se montre plus entreprenant mais face à eux se trouvent des visiteurs qui ne lâchent rien.

Sous l’impulsion de Coach Moreira en numéro 9, les cornilois essayent d’inquiéter le gardien adverse, mais cela s’avère aussi inefficace qu’un Richard Gasquet face à Marin Cilic.

Et la lumière fut.

65ème minute, Yannick Barraud côté droit centre au 2ème poteau et la, le temps s’arrête : Aussi beau qu’une victoire à la 90ème, aussi doux qu’un revers long de ligne de Roger Federer, aussi puissant que la force de frappe Nord-Coréenne, aussi intense que les crochets de Mike Tyson il y’a maintenant le ciseau de Julien Boileauuuuuuuu !!!!

On ne peut vous raconter cet instant magique qu’on vécu les acteurs et spectateurs de la rencontre. Seul le metteur en scène a les clefs du scripte

« Avant mon geste, le ballon était à une hauteur parfaite pour un ciseau, chose qui arrive rarement. La vitesse du ballon, ma position par rapport à celui-ci. Le tout m’a fait prendre cette décision, tenter ce geste. Et la stupéfaction, car je n’ai pas pu voir ou finissait le ballon étant au sol à ce moment là. C’est qu’après avoir entendu les cris, que j’ai réalisé que c’était au fond."

FJEP 1Saint Hilaire 1 !

 

Muet comme Bernardo depuis le début de saison, Drinkwater ouvre son compteur but de la plus belle des façons et permet surtout à son équipe de revenir au score.

Et c’est loin d’être fini pour les Violets !! Marcos Nunes tel un Ruben Amorim de la grande époque lance Julien Boileau en profondeur.

Le number 11 façon Marco Reus prend son vis-à-vis de vitesse, le gardien anticipe la victoire de Boiboi dans le sprint final pour le gain du ballon et sort à sa rencontre.

Julien Boileau en chaleur après son incroyable but reste lucide et trouve parfaitement le but d’un lob du pied gauche.

On joue la 72ème minute et ce sont les cornilois qui prennent l’avantage.

FJEP 2Saint Hilaire 1 !

 

 

Franck McCourt présent au stade du Roc Blanc voit en Julien Boileau le remplaçant idéal à Bouna Sarr. Pendant ce temps, Baptiste Duc fait le signe de Jul avec ses mains, mais pas certain que le natif du Massachussets soit sensible aux élucubrations du Duc de Malemort.

Il reste 15 minutes à jouer Saint-Hilaire Venarsal repart vers l’avant, mais les cornilois sur contre sont dangereux.

Marcos Nunes côté droit à le but ouvert avec pour seul adversaire un défenseur au niveau des 6 mètres et se montre altruiste en voulant offrir le triplé à Boileau. Malheureusement sa passe est trop molle.

85ème, Morgan Simon d’une frappe limpide et tout proche d’inscrire le troisième but cornilois mais sa frappe passe de peu à côté. Pas de veine.

Dans les arrêts de jeu, Saint-Hilaire a l’occasion d’égaliser mais la frappe puissante est très bien boxé par l’excellent Arnaud Chapoux bien remis du changement climatique entre Arcachon et Cornil.

Victoire précieuse du FJEP Cornil dans l’optique du maintien avant un déplacement difficile sur la pelouse de l’ESA Brive B prétendant à la montée en Promotion de Ligue.

 

 

 

 

En lever de rideau, l’équipe réserve et son nouveau coach Fred Nicolas s’incline 3-0 contre Mercoeur. Des progrès néanmoins à tous les niveaux.  Prochain match sur la pelouse de l’Entente des Barrages B. 

Commentaires

INFOS

 

ENTRAINEMENT

Lundi, Mercredi et Vendredi à 19h00

 

  • Simon COUDERT
    15 novembre

    Simon COUDERT

    Joueur

    41 ans

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 USSEL ES 54 22 17 3 2 0 77 23 0 54
2 CORNIL FRJEP 46 22 14 4 4 0 57 29 0 28
3 MALEMORT ASV 43 22 14 1 7 0 62 32 0 30
4 A.F. 19 37 22 12 1 9 0 55 44 0 11
5 USSAC ES 33 22 11 1 10 0 40 41 1 -1
6 LANTEUIL US 30 22 9 3 10 0 40 49 0 -9
7 ST GERMAIN FREP 28 22 8 4 10 0 35 54 0 -19
8 donzenac us 27 21 8 4 9 1 41 47 0 -6
9 BARRAGES XAINTRIE 26 22 8 2 12 0 49 42 0 7
10 ST HILAIRE VENARSAL 25 22 6 7 9 0 46 43 0 3
11 EGLETONS CA 25 22 7 4 11 0 49 41 0 8
12 VARETZ AC 3 22 1 0 21 0 13 119 0 -106